s Fiches individuelles
s
Page 20 de 23
UTZSCHNEIDER Rita
Père :UTZSCHNEIDER Léo 
Mère :WESTERBERG Erna(o 1902 … † 2004)
Union 1 :STEPHAN ? 
Enfant 1 :STEPHAN Alex 
Enfant 2 :STEPHAN Anton 
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
 
 
 
 
 
 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Robert
Père :UTZSCHNEIDER Rudolf(o 1930)
Mère :EDRIDGE Patricia(o 1928)
Enfants de mère inconnue :
Enfant 1 :UTZSCHNEIDER Will 
Enfant 2 :UTZSCHNEIDER Ann 
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
 
 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
 
 
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Rolf, Maximilien
Monsieur
Naissance :20 octobre 1915 à Berlin, ALLEMAGNE
Décès :10 février 2002 à Strasbourg (67000), FRANCE
Père :UTZSCHNEIDER Paul-Charles(o 1886 … † 1938)
Mère :KOERFGEN Lucie(o 1882 … † 1975)
Union 1 :BORSANI Mirka, Wilma, Leila(o 1914 … † 2012)
Mariage :1 janvier 1941 à Véron, ITALIE
Enfant 1 :UTZSCHNEIDER Paul(o 1941)
Enfant 2 :UTZSCHNEIDER Francis(o 1943)
Enfant 3 :UTZSCHNEIDER Gerald(o 1946)
Enfant 4 :UTZSCHNEIDER Alan(o 1947)
Notes : Mr. UTZSCHNEIDER Rolf, Maximilien - la seconde guerre mondial

TEMOIGNAGES INEDITS

Histoire vecue par mon grand-père.
Chroniques d'une condamnation a la peine catipale

Démobilisé à Toulouse, suite a l'armistice signé par le Maréchal Pétain et les autorités militaires Allemandes, après de nombreuses péripéties (franchissement de la ligne de démarcation) je regagnais l'Alsace-Lorraine qui avaient été cédées à L'allemagne.

Les relations avec les Allemands semblaient relativement bonnes au début. Ils faisaient tout pour être agréables et avenants. Tout en faisant savoir à la population par l'intermédiaire des Gauleiter que si jamais on se trouvait dans l'obligation de mobiliser les Alascien-Lorrains, cela signifierait la perte de la guerre par l'Allemagne. Ils ne manquèrent pas de procéder à des expropriations, en vue d'installtion en lieu et place d'opposants des Siedler "Colonisateur" Allemands qui s'appropriaient ainsi les plus belles propriétés agricoles. Par ailleurs de lourdes sollicitations furent imposées en vue de l'entrée dans les différentes formation paramilitaires nazis (SS, SA, NSKK) associant même ces sollicitations de mesures de représailles en cas de refus non motivé à leurs yeux. Il est evident que cet état de chose n'engendra que fort peu d'entousiasme et donna à certains, même dépourvus de moyen, l'envie difficilement réalisable de revenir sur le sol Français.

La goutte d'eau qui fit déborder le vase fut l'incorporation pour les jeunes dans le RAD (Reicharbeitsdienst) et pour les classes en âge d'être appelées dans l'armée Allemande. Rares étaient les cas où l'on pouvait avoir un motif recevable et justifier d'echapper à ces obligations. Seuls les dirigeants d'entreprise reconnue d'utilité nationale parmi lesquels les propiétaires de grandes exploitations agricoles étaient provisoirement exemptés, ce qui fut mon cas. Cela nous amène vers les différents épisodes de cette guerre dont l'un des éléments déterminant fut la destruction massive des centres industriels Allemands par la RAF (Royal Air Force) et les bombardiers US. A L'occasion d'une de ces attaques sur Mannheim - Ludwigshafen menées de nuit par de très fortes unités, celles-ci furent prises à partie par l'aviation Allemande, plusieurs appareils furent abattus.

Ceci se passa en septembre 1943 et plusieurs occupants de bombardiers purent sauver leur vie en se servant de leur parachute. Au lever du jour le Lieutenant Russel Norton d'origine Australienne fut trouvé, recueilli, hébergé, caché, ravitaillé sur mon exploitation. Lui ayant posé la question s'il désirait attendre la fin de la guerre sur l'exploitation ou s'il envisageait par des voies détournées de rejoindre le camp allié avec tous les dangers d'interception que cela représentait, il me répondit que son désir était de reprendre au plus tôt le combat au coté des siens. Je me mis donc à la recherche d'une filière susceptible de lui faire passer les lignes. Ce ne fut pas sans mal que le bouches à oreilles ce desir prit forme. Je l'amenais donc au second maillon d'une chaîne qui malheureusement à l'usage se révéla être infiltré.

Ce n'est que bien plus tard que j'appris, alors que j'etais embastillé, l'échec de cette tentative et l'arrestation en tant qu'officier de la RAF de Russel Norton. Ce fut heureusement pour moi le seul cas dont les Allemands puent avoir connaissance alors que plusieurs prisonniers de guerre Français avaient pu regagner le territoire national par mes soins, en outre un officier Russe était plusieurs mois caché et retrouva son pays après la liberation. Dans la filière qui aurait dû organiser les echelons de la fuite de Lieutenant Russel Norton, un élément s'étant montré trop bavard, les Allemands n'eurent aucune peine à infiltrer un jeune Lorrain travaillant pour la Gestapo. Il révéla tout le déroulement ainsi que les personnes impliquées dans cette opération. Incarcéré jusqu'en mars 1944, après mon arrestation le 30 novembre 1943 par la Gestapo au "SS Sonderlager du Fort Queuleu à MEtz" je fus soumis aux interrogatoires d'usage malgré le fait que la Gestapo conaissait déjà tous les éléments et les personnesincriminées. Cela me valu trois mois d'emprisonnement pieds et poings liés, yeux bandés,deux par lit, couvert de vermines et crevant de faim. Les corvées faisaient accompagner de harcèlement, accélérées par des chien loup et ponctuées au nerf de boeuf. La spécialité du "commandant" (adjudant chef), ancien policier et boxeur, était de vous mettre k.o. par plaisir dès que l'on soutenait son regars. En février lors d'un transport qui dura trois semaines on me transféra à la prison d'execution politique de Berlin à Brandebourg-Görden. Mon procèsdevait avoir lieu devant le Tribunal du peuple de Berlin; le 10 septembre 1944 je fus donc transféré à la prison de Plötzensee, où durant mon séjour furent executés dans d'atroces conditions une grande partie des Généraux qui avaient pris part au putch dont l'objet était la mort d'Hitler. Comparaissant le 21 novembre 1944 sous l'accusation "D'aide à l'ennemi et haute trahison" le jugement ne pouvait être autre que "la peine capital". Je fus donc renvoyé à Brandebourg-Görden aux fins d'execution; je restais plusieurs mois à attendre l'échéance fatale ignorant tout des événements qui avaient amené les troupes alliées à reprendre L'Alsace-Lorraine. Ils avaient fourni les éléments qui permettaient d'envisager d'associer mon sort à celui de personnalités Allemande tombées aux mains des Aliés.

De Brandebourg je fus évacué en février 1945 par peniche pour la prison de Halle. Vu l'avancéedes Amercians je fus emmené comme monnaie d'echange en voiture par des officiers SS à Torgau le 11 avril 1945.

Libéré le 14 avril 1945 à Torgau par les autorités de la prison, sous la pression des événements les Russes encerclant déjà plus de la moitié de la ville, c'est à pied et par la route que je regagnaisaprès 40 Km les lignes Américanes à Duben sur la Mulde. Ce n'est que là que le cauchemar prit fin, rapatrié par l'aviation Américaine, déposé au Bourget, hébergé à l'hotel Lutetia à Paris je pus enfin prendre le train pour rentrer en Alsace-Lorraine où je retrouvais ma femme et mes deux enfants



Rolf Utzschneider.
Au nom de la LIBERTE
Pour ma petite fille et aux générations futures
UTZSCHNEIDER
  Paul-Charles

(o 1886 … † 1938)
UTZSCHNEIDER
  Paul-Maximilien

(o 1859 … † 1900)
UTZSCHNEIDER
  Maximilien-Joseph

(o 1818 … † 1891)
RICHSTEIN
  Marie

 
ZORN VON PLOBSHEIM
  Marie

(o 1862 … † 1938)
ZORN VON PLOBSHEIM
  Leopold, Ludwig, Albert

(o 1822)
VON SICHERER
  Thèrèse

(o 1835)
KOERFGEN
  Lucie

(o 1882 … † 1975)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Rudolf
Monsieur
Naissance :1 avril 1930, Allemagne
Père :UTZSCHNEIDER Léo 
Mère :WESTERBERG Erna(o 1902 … † 2004)
Union 1 :EDRIDGE Patricia(o 1928)
Enfant 1 :UTZSCHNEIDER David 
Enfant 2 :UTZSCHNEIDER James 
Enfant 3 :UTZSCHNEIDER Peter 
Enfant 4 :UTZSCHNEIDER Lisa 
Enfant 5 :UTZSCHNEIDER Doodle 
Enfant 6 :UTZSCHNEIDER John 
Enfant 7 :UTZSCHNEIDER Robert 
Enfant 8 :UTZSCHNEIDER Susi 
Enfant 9 :UTZSCHNEIDER Richard(o 1959)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
 
 
 
 
 
 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Rudy
Père :UTZSCHNEIDER Peter 
Mère :SUTTON Adriènne 
UTZSCHNEIDER
  Peter

 
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
SUTTON
  Adriènne

 
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Sahra
Père :UTZSCHNEIDER Olivier(o 1971)
UTZSCHNEIDER
  Olivier

(o 1971)
UTZSCHNEIDER
  Francis

(o 1943)
UTZSCHNEIDER
  Rolf, Maximilien

(o 1915 … † 2002)
BORSANI
  Mirka, Wilma, Leila

(o 1914 … † 2012)
UTZSCHNEIDER
  Andree

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Sara
Père :UTZSCHNEIDER James 
UTZSCHNEIDER
  James

 
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Sasha
Mère :UTZSCHNEIDER Alexandra(o 1976)
 
 
 
 
 
 
 
UTZSCHNEIDER
  Alexandra

(o 1976)
UTZSCHNEIDER
  Yves

 
UTZSCHNEIDER
  Herman

(o 1917 … † 2013)
BORSANI
  Juliana

 
SCHMITT
  Sabine

 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Sixtine
Naissance :8 mars 2006 à Strasbourg
Père :UTZSCHNEIDER Cedric(o 1966)
Mère :IDERNE-WEIBEL Alexandra(o 1977)
UTZSCHNEIDER
  Cedric

(o 1966)
UTZSCHNEIDER
  Paul

(o 1941)
UTZSCHNEIDER
  Rolf, Maximilien

(o 1915 … † 2002)
BORSANI
  Mirka, Wilma, Leila

(o 1914 … † 2012)
MEISS
  Nicole

(o 1944)
 
 
IDERNE-WEIBEL
  Alexandra

(o 1977)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Stephen
Naissance :18 janvier 1984
Père :UTZSCHNEIDER Richard(o 1959)
Mère :SCHWARTZ Susanne 
UTZSCHNEIDER
  Richard

(o 1959)
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
SCHWARTZ
  Susanne

 
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Susi
(dite Marié BOEKE)
Madame
Père :UTZSCHNEIDER Rudolf(o 1930)
Mère :EDRIDGE Patricia(o 1928)
Union 1 :BOEKE Jef 
Enfants de père inconnu :
Enfant 1 :BOEKE Caroline 
Enfant 2 :BOEKE Emilly 
Enfant 3 :BOEKE Annabel 
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
 
 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
 
 
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
 
 
 
 
Ascendance :
UTZSCHNEIDER Tess
Mère :UTZSCHNEIDER Lisa 
 
 
 
 
 
 
 
UTZSCHNEIDER
  Lisa

 
UTZSCHNEIDER
  Rudolf

(o 1930)
UTZSCHNEIDER
  Léo

 
WESTERBERG
  Erna

(o 1902 … † 2004)
EDRIDGE
  Patricia

(o 1928)
 
 
Ascendance :
Page 20 de 23

Ici je mets le texte que je désire voir apparaître au bas de chaque page. Les balises html sont acceptées. Ce texte n'apparaîtra que si "Texte à afficher en bas de chaque page" est cochée.

Page créée par Ancestrologie / CreationWeb le 02/06/2013 12:32:17